Renovation électrique

Votre Rénovation à votre image

Rénovation électrique

MON INSTALLATION ELECTRIQUE DOIT-ELLE ÊTRE RÉNOVÉE ?

Mon installation électrique est vétuste ?

 

Vous avez acquis ou vous résidez dans un logement dont l'électricité n'a pas été refaite depuis plusieurs décennies, il y a alors de fortes chances que votre installation présente des risques.

 

Un tableau électrique dépourvu d'interrupteurs différentiels 30ma, de prises de courant sans terre voire plus flagrant qui chauffent lors d'une utilisation prolongée, sont les signes les plus fréquents qui doivent vous alerter.

Ma salle de bain est ancienne ?

 

Les risques d’électrisation et même d'électrocution sont démultipliés lorsque l'on se trouve en présence d'eau et d'humidité.

 

Le seuil de danger en milieu humide est de 25 volts, sachant que la très grande majorité de vos appareils électriques fonctionnent sous une tension...de 230 volts et qu'une intensité de 30mA suffit à provoquer un arrêt cardio-respiratoire...

Ma facture EDF est anormalement élevée ?

 

Lorsque la consommation électrique augmente fortement, cela est souvent due à une installation électrique défectueuse.

 

Dans certains cas, le remplacement de quelques éléments défaillants peut corriger le problème, au moins temporairement...

 

Dans d'autres cas, cette surconsommation peut être due à une puissance électrique globale inadaptée à votre consommation.

Bien sûr, ce ne sont que quelques exemples de phénomènes révélateurs dont vous avez certainement déjà été témoin.

 

De fait, si vous vous reconnaissez dans au moins un de ces cas, alors vous devriez songer a rénover votre bien.

 

Au moindre doute, n'hésitez pas à nous faire part de vos inquiétudes.

Rénovation intelligente

Vous avez décidé de mettre votre installation aux normes ? Bravo

Avant de poursuivre, dans le cadre de votre projet de rénovation, il est important de savoir à quelle réglementation est soumise votre projet.

 

En effet, dépendant de l'année de construction du bâtiment, de sa surface ainsi que du montant des travaux engagés, vous pourrez soit être soumis à la RT existant, soit dépendre de la RT globale (Arrêté du 22 mars 2017 et article R. 131-28 du code de la construction et de l'habitation.).

Dans la grande majorité des cas, la RT existant "élément par élément" s'applique et concerne la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage, le chauffage, les équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable ou encore tous les éléments constitutifs de l'enveloppe du bâtiment.

Bien sûr, la RT Existant n’oblige aucun propriétaire à faire des travaux, elle définit uniquement un niveau de performance à atteindre en cas de travaux volontaires du maître d’ouvrage. Néanmoins, il faut bien comprendre que l’objectif de cette norme est, à terme, de diviser par 3 la consommation énergétique du foyer moyen.

C'est pourquoi AD'LEC vous répond et vous conseille dans l'élaboration de votre projet d'amélioration énergétique.

Diagnostic d'installation

Une rénovation réfléchie est une rénovation réussie !

Dans le cadre de la RT existant, il est tout à fait possible d'envisager un panel varié de rénovations qui correspond à tous les besoins et bien entendu à tous les budgets.

 

Cependant ce type de prestation n'a rien d’anodin, car elle nécessite d’adapter à une installation existante et sans erreur possible, de nouveaux équipements plus modernes, plus performants, ou tout simplement plus nombreux.

 

Prudence donc et un respect absolu des règles de sécurité et plus particulièrement de la norme NFC 15-100 sont de rigueur.

 

Encore une fois, AD'LEC vous écoute et vous accompagne pour la bonne mise en œuvre de votre projet.

Dans tous les cas, la réalisation préalable d’un diagnostic pour connaître l'ampleur des travaux de mise aux normes est à effectuer.

 

Ce diagnostic permettra de déterminer point par point les problématiques de votre installation et de proposer une solution technique dans le respect de la réglementation.

A la prise de rendez-vous, le technicien AD'LEC vérifie votre TGBT de distribution, les dispositifs différentiels et de protection, vos liaisons équipotentielles, c'est-à-dire les liaisons de la mise à la terre et le cas échéant mesure celle-ci.

 

Enfin, il identifie tout le matériel électrique inadapté et les conducteurs non protégés.

Si ce diagnostic n'entraîne, bien sûr, pas d'obligation de travaux, il incite tout de même à rénover son installation électrique pour, à minima, la tranquillité d'esprit et bien entendu permettre un passage Consuel en toute sérénité.

 

Car même en dehors de toute obligation légale, il est de bon sens de faire vérifier son installation.

NFC 15-100

Un mot sur la NFC 15-100

Confort, économie..mais surtout sécurité : disposer d’une installation électrique conforme doit être une priorité et la rénovation électrique est un processus à ne pas prendre à la légère.

 

En France, plus de 7 millions de logements ne respectent pas les normes de sécurité électrique.

Plus grave, 2 millions d'installations présenteraient un danger pour la sécurité des personnes.

D'ailleurs, un grand nombre d'incendies et une centaine de morts sont, chaque année, la conséquence d'une installation électrique vétuste.

 

Si aucune mise aux normes n'a été effectuée durant les 15 dernières années, alors, il est peut être temps de réfléchir à une rénovation.

 

En effet, les anciennes installations n'ont pas été prévues pour faire fonctionner autant d'appareils électriques que ceux que nous utilisons aujourd'hui.

D'ailleurs, une telle installation vous expose à des pannes de courant régulières, une usure prématurée de vos appareils, des risques d'électrisation, des incendies voire même la mort.

"L'installation électrique doit être conforme à la norme NF C15-100. Cette norme est applicable pour les réseaux électriques basse tension neufs ou rénovés. Elle garantit la sécurité et le confort des utilisateurs. La norme NF C15-100 applicable en matière électrique évolue régulièrement. En effet, les appareils électriques branchés sur secteur sont de plus en plus nombreux et complexes. Il en va donc de la sécurité des biens et des personnes. Par ailleurs, en cas de dommages liés à une installation électrique particulièrement vétuste, votre responsabilité civile et pénale est susceptible d'être engagée."

La norme relative aux constructions neuves et aux rénovations est la Norme NF C 15-100, depuis 2002, dont voici quelques exigences.

  • Un nombre minimum de socles de prises de courants et de circuits spécialisés (électroménager entre autre) en fonction des pièces

 

  • Interdiction des appareillages à griffes
     

  • Généralisation de la protection différentielle 30 mA dont mise en œuvre obligatoire d’un différentiel de type A dédié

 

  • Normalisation des DCL

  • Réserve de 20% minimum obligatoire dans le TGBT

  • Une protection 2A pour la VMC

 

  • Une protection 2A pour le circuit d’asservissement tarifaire, le fil pilote ou le gestionnaire d’énergie

  • Mise en œuvre obligatoire sur le circuit puissance d'un parafoudre en cas de densités de foudroiement supérieures aux conditions AQ2, niveau kéraunique >25 (le niveau en Corse est supérieur à 32 Nk)

  • Obligation de fournir un schéma de l’installation

 

  • Prise de Terre obligatoirement inférieure a 10o ohms

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Gazouillement

06.26.46.67.73

20250 Corte

©2020 par AD'LEC